polarisation


polarisation

polarisation [ pɔlarizasjɔ̃ ] n. f.
• 1810; de polariser
1Phys. Phénomène qui se traduit par l'introduction d'une dissymétrie par rapport à la direction de propagation des radiations. Plan de polarisation, perpendiculaire à la vibration lumineuse, et contenant le rayon polarisé.
2 Électr. Séparation des charges électriques positive et négative, dans un corps, sous l'influence d'un champ électrique; différence de potentiel qui en résulte. Charge, énergie de polarisation. Polarisation d'un diélectrique. Polarisation induite, magnétique. Dans l'électrolyse, Formation, dans le voisinage des électrodes, de produits qui modifient l'intensité du courant.
3Physiol. Mécanisme par lequel sont créés deux pôles fonctionnellement différents dans une structure vivante. Polarisation d'une cellule nerveuse. polarité.
4Fig. Action de concentrer en un point (des forces, des influences). attraction; polariser (2o). « l'espèce de polarisation qui est la loi de l'amour et qui nous fait rechercher nos contraires » (Renan).
⊗ CONTR. Dépolarisation.

polarisation nom féminin Distribution selon une loi physique déterminée du vecteur caractéristique d'une onde non longitudinale, notamment électromagnétique ; modification de la distribution de ce vecteur lors de l'interaction de l'onde avec un milieu. Apparition ou existence de deux pôles au sein d'une structure ou au cours d'un phénomène. Processus qui donne une orientation définie au spin des noyaux ou des particules élémentaires. (La polarisation des noyaux permet, en champ magnétique faible, l'observation de la résonance magnétique nucléaire.) Phénomène correspondant à la production d'une f.é.m. de sens opposé à celle d'un électrolyseur, d'une pile ou d'un accumulateur. Concentration de l'attention, des activités, des influences, des sentiments sur un même point. ● polarisation (expressions) nom féminin Polarisation électrique, grandeur vectorielle égale à la différence entre l'induction électrique et le produit du champ électrique par la constante électrique ε0. Polarisation des électrodes, dans une pile électrique, abaissement de la force électromotrice, dû à la modification des surfaces de contact des électrodes avec l'électrolyte. Polarisation magnétique, grandeur vectorielle égale à la différence entre l'induction magnétique et le produit du champ magnétique par la constante magnétique μ0 ; action magnétique auxiliaire utilisée pour améliorer la qualité d'un enregistrement magnétique et obtenue en superposant, dans la tête d'enregistrement, un courant de fréquence élevée au courant variable correspondant aux signaux à enregistrer. Polarisation d'un relais, méthode destinée à faire dépendre le fonctionnement d'un relais du sens du courant ou de la tension. Polarisation spontanée, phénomène naturel que l'on observe quand les différents constituants d'un amas de minerai (exemples : pyrite, graphite), très conducteurs et oxydables, sont soumis à des réactions chimiques produisant un effet de pile. (Ses effets sont utilisés en prospection minière.) ● polarisation (synonymes) nom féminin Polarisation magnétique
Synonymes :
- prémagnétisation

polarisation
n. f.
d1./d PHYS Polarisation de la lumière: phénomène par lequel les vibrations lumineuses s'orientent dans un plan.
Polarisation d'un diélectrique: phénomène par lequel les moments électriques des molécules s'orientent sous l'action d'un champ extérieur.
d2./d Fig. Action de polariser; fait de se polariser (sens 2).

⇒POLARISATION, subst. fém.
I. A.OPT. ,,Altération de la lumière naturelle, qui lui donne des propriétés différentes dans les différents plans autour de sa direction de propagation`` (MULLER 1966). Polarisation circulaire, elliptique, longitudinale, transversale. Les questions de polarisation font intervenir essentiellement la disposition des vibrations lumineuses dans le plan de l'onde (PRAT, Opt., 1962, p.111). La polarisation de la lumière par le milieu interstellaire ne peut se produire que si ce milieu est anisotrope (SCHATZMAN, Astrophys., 1963, p.119).
Polarisation rotatoire. Phénomène par lequel le plan de polarisation d'un rayon lumineux subit une rotation à la traversée de certains milieux. Polarisation rotatoire magnétique et phénomène de Zeeman (H. POINCARÉ, Électr. et opt., 1901, p.544).
Plan de polarisation. Plan contenant la direction de polarisation. Il reconnut la liaison qui existe entre la différence d'orientation géométrique de deux cristaux énantiomorphes (ou hémiédriques), et l'inversion de leur action sur le plan de polarisation de la lumière (Gds cour. pensée math., 1948, p.54).
B. —Action de créer deux pôles.
1. PHYS. (électr., magnét.). ,,Établissement d'une différence de potentiel entre deux conducteurs`` (SIZ. 1968). L'énergie localisée dans l'espace se trouve sous deux formes différentes qui peuvent être décrites sans hypothèse comme polarisations électrique et magnétique (...) (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.239).
Polarisation (du) diélectrique. ,,Production de dipôles quand on place un isolant (diélectrique) dans un champ électrique, par suite de la formation d'un moment diélectrique dans cet isolant`` (Sc. 1962). Le champ consiste alors en une certaine polarisation du diélectrique: c'est l'idée de Maxwell (H. POINCARÉ, Électr. et opt., 1901, p.344).
Polarisation des électrodes. Dans une pile électrique en fonctionnement, abaissement de la force électromotrice dû à la modification des surfaces de contact des électrodes avec l'électrolyte au cours de l'électrolyse (d'apr. GDEL). La polarisation des électrodes (...) consomme une énergie mécanique variant entre 5 et 10 % du travail total (H. FONTAINE, Électrolyse, 1885, p.220).
2. BIOL., CYTOL. Polarisation (d'une cellule). Organisation de la cellule qui donne à chacune de ses extrémités une fonction différente. Synon. polarité. Polarisation d'une cellule nerveuse. Manifestation électrique concomitante du passage de l'influx nerveux. I —Observation préliminaire: polarisation de la surface nerveuse (CAMEFORT, GAMA, Sc. nat., 1960, p.227). La polarisation cellulaire est due à la répartition des champs électriques de part et d'autre de la membrane, les champs positifs prédominant à l'extérieur, les négatifs à l'intérieur (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p.701).
II.Au fig. [Corresp. à pôle B 2] Attraction vers ou autour d'un ou plusieurs pôle(s), sujet(s), thème(s); concentration des efforts, des pensées autour d'un ou plusieurs point(s). Le tort de la conception que nous discutons est en somme de ne considérer que des projets intellectuels, au lieu de faire entrer en compte le projet existentiel qui est la polarisation d'une vie vers un but déterminé-indéterminé dont elle n'a aucune représentation et qu'elle ne reconnaît qu'au moment de l'atteindre (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p.509). Les points de développement ne sont pas seulement, comme on dit, des centres d'attraction; à partir d'eux se déploient, à la fois, un mouvement de concentration et un mouvement d'expansion, une polarisation et une diffusion (PERROUX, Écon. XXes., 1964, p.258).
En partic. Opposition, division antinomique, antithétique. Le cas des médecins est représentatif des situations où la résistance d'un groupe privé est suffisante pour agir comme facteur éventuel de polarisation des luttes politiques (MEYNAUD, Groupes pression Fr., 1958, p.242). Le phénomène de la polarisation de la vie sociale des villages autour d'un certain nombre de binômes (les riches et les pauvres, les hommes et les femmes, les blancs et les bleus, etc.), exigerait des enquêtes multiples (Traité sociol., 1967, p.323).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist.1. a) 1811 opt. (MALUS, Mém. sur de nouv. phénomènes d'opt., 11 mars ds Mém. de la classe des sc. math. et phys. de l'Inst. impérial de France, année 1810, 2e part., Paris, 1814, p.106: En donnant à ces côtés [du rayon de lumière vertical] le nom de pôles, j'appellerai polarisation la modification qui donne à la lumière des propriétés relatives à ces pôles); b) ) 1838 polarisation voltaïque (SCHOENBEIN ds C. r. de l'Ac. des sc., t.7, p.1065); b/) 1857 polarisation des électrodes (BERTIN, ibid., t.45, p.820 et 821); c) 1960 biol. (CAMEFORT, GAMA, loc. cit.); 2. 1883 supra sens II (RENAN, Souv. enf., p.228). Dér. de polariser; suff. -(a)tion. Fréq. abs. littér.:26. Bbg. CHAPPERT (A.). Orig. de l'expr. polarisation de la lumière. Doc. Hist. Vocab. sc. 1981, n° 2, pp.127-138. —ROSMORDUC (J.). Pôle, polarité, polarisation ds le vocab. de l'optique. Doc. Hist. Vocab. sc. 1981, n° 2, pp.93-102.

polarisation [pɔlaʀizɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1810; de polariser.
1 Phys. Action de polariser (une onde); résultat de cette action; Phénomène qui se traduit par l'introduction d'une dissymétrie par rapport à la direction de propagation des radiations. (Dans la lumière naturelle, la vibration se comporte comme s'il existait autour du rayon lumineux une symétrie de révolution, qui disparaît dans la polarisation).Après polarisation, la lumière est constituée par des vibrations rectilignes, cohérentes (à différence de phase constante) et de directions fixes, que l'on peut représenter par deux composantes perpendiculaires. || Polarisation linéaire, où l'amplitude d'une composante s'annule. || Polarisation elliptique (amplitudes différentes des deux composantes; différence de phase quelconque entre elles). || Polarisation circulaire, où la différence de phase est égale à π/2.Polarisation partielle, où la lumière provient de vibrations elliptiques dont les composantes sont deux vibrations rectilignes à différence de phases quelconque (« incohérentes ») et d'amplitudes inégales. || Polarisation complète, où l'une des composantes disparaît.
La polarisation se manifeste par des propriétés variables du rayon lumineux suivant certains azimuts (la lumière polarisée présentant, pour une rotation de 360°, deux maxima et deux minima d'intensité). || Les radiations ayant subi une polarisation rectiligne complète peuvent être éteintes par un analyseur, sous un azimut déterminé.
Polarisation de la lumière par réflexion, par réfraction (simple, ou double : prismes de Nicol [ Nicol], de Foucault [ Polarisateur, polariseur]). || Angle de polarisation : incidence brewstérienne d'un rayon lumineux, pour laquelle la polarisation rectiligne est totale. || Polarisation rectiligne de la lumière ayant traversé un milieu contenant de petites particules (quand on l'observe perpendiculairement à la direction incidente). || Polarisation de la lumière émise par fluorescence. || Mesure de la polarisation. Polarimètre, polariscope. || Déviation (cit. 2) du plan de polarisation par des cristaux (dextrogyres, lévogyres).Polarisation rotatoire : rotation du plan de polarisation. || Polarisation rotatoire magnétique (effet Faraday).
1 Il était (…) intéressant de savoir si ces rayons invisibles ou presque invisibles, situés hors des extrémités du spectre possèdent cependant quelques autres propriétés de la lumière; par exemple, si la réflexion sur des glaces polies peut leur imprimer cette modification particulière que Malus a désignée sous le nom de polarisation.
Berthollet, Chaptal et Biot, Annales de chimie, t. 85, 1813, p. 325 : Rapport sur un Mémoire de M. Bérard.
2 Électr. Séparation des charges électriques positive et négative, dans un corps, sous l'influence d'un champ électrique. Différence de potentiel qui en résulte. || Charge, énergie de polarisation. || Polarisation induite, magnétique.
Moment dipolaire ( Dipôle) par unité de volume, d'un milieu diélectrique, représenté par un vecteur.
Dans l'électrolyse, Formation, dans le voisinage des électrodes, de produits qui modifient l'intensité du courant (généralement en le diminuant). || Les accumulateurs sont des voltamètres où l'électrolyse produit une forte polarisation. || Polarisation d'une pile, déterminant une force contre-électromotrice tendant à annihiler sa force électromotrice.
3 Physiol. Mécanisme par lequel sont créés deux pôles fonctionnellement différents dans une structure vivante. || Polarisation d'une cellule nerveuse.
4 Fig. Action de concentrer en un point (des forces, des influences). Polariser.
2 Si, plus tard, j'ai aimé l'Hermon et les flancs dorés de l'Anti-Liban, c'est par suite de l'espèce de polarisation qui est la loi de l'amour et qui nous fait rechercher nos contraires.
Renan, Souvenirs d'enfance…, IV, Œ. compl., t. II, 1883, p. 835.
COMP. Dépolarisation, repolarisation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Polarisation [2] — Polarisation, elektrische, die Veränderung an der Oberfläche zweier Elektroden (z.B. derjenigen eines galvanischen Elementes oder eines elektrolytischen Bades), die nach erfolgter Stromeinwirkung eine elektromotorische Gegenkraft (s. Galvanismus) …   Lexikon der gesamten Technik

  • Polarisation [4] — Polarisation des Himmelslichtes entsteht durch die Zerstreuung der von der Lichtquelle (Sonne, Mond) ausgesandten Strahlen an den Lüftmolekülen und an suspendierten Teilchen. Sie wurde 1809 von Arago nachgewiesen. Die Zerstreuung ist zugleich die …   Lexikon der gesamten Technik

  • Polarisation [3] — Polarisation des Himmelslichtes wurde zuerst 1809 von Arago nachgewiesen und entsteht durch die Beugung der von der Lichtquelle (Sonne, Mond) ausgesandten Strahlen an den Luftmolekülen und an suspendierten Teilchen. Ein Strahlenbündel, das von… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Polarisation — Polarisation, im allgemeinen ein Zustand oder ein Vorgang, bei dem an den beteiligten Substanzen oder Erscheinungen ein gegensätzliches Verhalten auftritt, wie bei der galvanischen P. und der P. des Lichtes und der Wärmestrahlen (s. Polarisation… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Polarisation — Polarisation, des Lichts, derjenige (1811 von Malus entdeckte) Zustand des Lichts, in welchem die Schwingungen nur in einer Ebene erfolgen, während sie beim gewöhnlichen Licht in allen möglichen, auf dem Strahl senkrechten Richtungen stattfinden …   Kleines Konversations-Lexikon

  • polarisation — Control of the way in which some savings and investments can be sold, requiring relevant advisers to be either: • An independent financial adviser advising across all products and companies on the market. • Tied and representing one provider (or… …   Law dictionary

  • Polarisation — (Polarisirung), 1) die Annahme u. Verleihung von Polarität, s.d. 2) (Galvanische P.), die Veränderung der eine Voltaische Säule bildenden Metallplatten; in Folge der Zersetzung der Flüssigkeit, s. u. Galvanismus E); 3) P. des Lichts, die… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Polarisation [1] — Polarisation, dielektrische, der durch Influenz (s.d.) hervorgerufene elektrische Zustand eines Isolators (Dielektrikums), in welchem ähnlich, aber schwerer ausgleichbar, also dauernder, eine elektrische Polarität erzeugt wird …   Lexikon der gesamten Technik

  • Polarisation [2] — Polarisation, elektrische, galvanische, die Erscheinung, daß bei der Elektrolyse in der Zersetzungszelle ein dem zersetzenden Strom entgegengerichteter Strom (Polarisationsstrom) entsteht, indem die durch die Zersetzung gebildeten Körper ein… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • polarisation — (n.) chiefly British spelling of POLARIZATION (Cf. polarization). For spelling, see IZE (Cf. ize) …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.